Dispatch

Forum National sur les Jeunes, la Paix et la Sécurité (résolution 2250)

5 March 2017
Forum National sur les Jeunes, la Paix et la Sécurité

L’appel de Bouznika a été lancé par une soixantaine de jeunes, âgés entre 18 et 30 ans, qui ont pris part au forum national, tenu en Mars sous le thème : « Les jeunes face à la Violence, l’Extrémisme et la Promotion de la Paix et la Sécurité ». Le forum a été organisé par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, avec l’appui de l’UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la Population et de l’UNESCO.

Pendant deux jours, les jeunes participants au forum ont mené une réflexion sur les défis qui les guettent, les retombées de l’extrémisme violent sur leur quotidien et les obstacles qui entravent leur participation dans la prise de décision. Ils ont également appelé à ce que des politiques publiques et des mécanismes soient mis en œuvre, en faveur des jeunes, pour permettre leur participation effective à la prise de décision, réaliser leur autonomie économique et garantir leur accès à une éducation qui promeut la culture de la paix et de la tolérance.

Ce forum a été organisé dans le cadre de la mise en œuvre de la résolution 2250, adoptée en Décembre 2015 par le conseil de sécurité, et qui considère les jeunes et les organisations de jeunesse comme des partenaires importants dans les efforts mondiaux engagés pour la lutte contre l’extrémisme violent et la promotion de la paix.

La résolution appelle à associer les jeunes et renforcer leur participation dans la prise de décision. Elle appelle aussi à favoriser le développement économique et social  des jeunes pour  prévenir leur radicalisation et leur engagement dans des actes d’extrémisme violent. Par ailleurs, la résolution souligne l’importance de prendre les mesures nécessaires pour protéger les droits humains des jeunes et les protéger contre toute forme de violence, y compris la violence basée sur le genre.

La résolution 2250 a été adoptée à un moment où  l’on observe que les jeunes représentent une tranche d’âge dominante dans plusieurs pays en développement. Au Maroc, le dernier recensement de 2014 a situé le poids démographique des jeunes au Maroc à près de 28 % de la population globale. Cette augmentation de la population en âge de travailler créera une fenêtre d'opportunité qui devrait se traduire par une croissance économique plus élevée, produisant ce qu’on appelle un « dividende démographique », si des mesures adéquates  sont prises pour protéger les jeunes, garantir leur bien-être et libérer leur potentiel.

UNFPA affirme que la clé pour consolider la paix, réaliser la cohésion sociale et un développement durable et inclusif est d’investir dans les jeunes.  Au moment de l’adoption de la résolution 2250, Dr Babatunde Osotimehin, Directeur exécutif de l’UNFPA, a déclaré : « Cette résolution reconnaît qu’il est impératif d’investir dans les jeunes pour qu’ils puissent réaliser leur plein potentiel et contribuer ainsi à la réalisation de la paix et de la sécurité ».