Family planning

A nurse of the mobile team presenting various contraceptive methods in Ain Agra © 2013 UNFPA/Morocco

Le taux de prévalence contraceptive au Maroc est élevé, mais 11% des besoins non satisfaits existent encore indiquant la nécessité de poursuivre l'amélioration des services de planification familiale (PF) et d’élargir davantage l’accès à ces services. Par ailleurs, la gamme des méthodes contraceptives est limitée avec une utilisation élevée de la pilule et une faible utilisation des méthodes de longue durée. Il faut noter également que la contraception d'urgence n’est pas disponible dans le secteur public.

Le taux de prévalence contraceptive au Maroc est élevé, mais 11% des besoins non satisfaits existent encore indiquant la nécessité de poursuivre l'amélioration des services de planification familiale (PF) et d’élargir davantage l’accès à ces services. Par ailleurs, la gamme des méthodes contraceptives est limitée avec une utilisation élevée de la pilule et une faible utilisation des méthodes de longue durée. Il faut noter également que la contraception d'urgence n’est pas disponible dans le secteur public.

L'UNFPA appuie le renforcement du système d'information logistique des contraceptifs et plaide pour l'élargissement des méthodes contraceptives (renforcement de la méthode à long terme à travers le projet pilote de l’introduction de l'implant) et pour l'introduction de la contraception d'urgence et des préservatifs féminins.