Actualités

Investir dans les jeunes pour un développement inclusif et durable

21 Juin 2018

Un atelier régional a été organisé dans la région Fès-Meknès pour attirer l’attention sur l’intérêt d’investir dans les domaines de l’éducation, de la santé, des opportunités d’emploi et de la participation des jeunes pour profiter pleinement du dividende démographique.

Le dividende démographique correspond à l’avan­tage que peut tirer un pays au cours de sa transition démogra­phique. La phase caractérisée par une augmentation de la population jeune et la diminution du nombre de personnes à charge présente une aubaine exceptionnelle pour accélérer la croissance économique.

Le Fonds des Nations Unies pour la Population accorde une importance de tout premier ordre aux jeunes et aux adolescents. En utilisant les données des recensement, enquêtes et études, l'UNFPA vise à comprendre les conditions auxquelles sont confrontés les adolescents et jeunes, en particulier ceux les plus vulnérables et marginalisés.

Le Fonds promeut une approche d’intervention multipartite engageant le gouvernement, la société civile, les donateurs, le secteur privé et les organisations dirigées par des jeunes pour plaider en faveur d'un investissement accru dans les jeunes en tant que priorité de développement.

L’UNFPA agit également pour renforcer les compétences des jeunes leaders et à les impliquer dans l'élaboration des politiques et leur programmation. Il soutient également les organisations indépendantes, efficaces et durables dirigées par des jeunes, en particulier des adolescents marginalisés, pour défendre leurs droits humains et leurs priorités de développement.

C’est dans ce contexte que cet atelier s’inscrit. Il fait partie d’un ensemble d’actions inscrites dans le cadre du programme de coopération entre le Haut-Commissariat au Plan, la région de Fès-Meknès et le Fonds des Nations Unies pour la Population pour la période s’étalant entre 2017 et 2021. Ce programme vise à créer une base de données régionale afin d’informer la prise de décision et intégrer les stratégies de population dans les processus de planification aux niveaux régional et local.

L’atelier a ainsi permis de de susciter une réflexion et de discuter les orientations stratégiques pouvant permettre aux responsables et aux acteurs locaux de bénéficier du dividende démographique pour accélérer le développement. Il a été également question d’identifier les données à collecter ou à produire pour un meilleur éclairage des politiques publiques au niveau régional.

Démontrant d’un fort engagement, les responsables et cadres de la Wilaya, du Conseil Régional, des services extérieurs de la Région Fès-Meknès ainsi que les représentants des instances professionnelles et des conseils élus, des universités et écoles supérieures, la presse et les organisations de la société civile ont participé à cet atelier régional, qui sera suivi d’une série de rencontres d’échange et de concertation pour une action commune forte et basée sur les évidence.