Actualités

Renforcer le Système de Surveillance pour éliminer les Décès Maternels évitables

25 Juin 2018

Créé en 2009, le Système de Surveillance des Décès Maternels a fait l’objet d’une conférence scientifique et une rencontre d’experts en vue d’analyser et de réfléchir sur les mécanismes permettant de l’adapter, l’améliorer et le rendre plus performant.

Les principales recommandations de cette rencontre concernent principalement la révision de la stratégie nationale du SSDM, la gouvernance du système, la communication et la formation des professionnels de la santé et de l’ensemble des acteurs impliqués.

Le système de surveillance basé sur l’enquête confidentielle sur les décès maternels, est considéré selon les expériences des pays développés et les recommandations de l’OMS et de l’UNFPA, parmi les procédés les plus efficaces pour réduire le nombre de décès maternels. 

Au Maroc des progrès notables ont été réalisées dans la réduction des décès maternels. Le ratio de la mortalité maternelle a baissé de 112 à 72,6 décès maternels pour 100.000 naissances vivantes, soit une réduction de 35% entre 2010 et 2017. Le Royaume a ainsi honoré ses engagements envers la communauté internationale en rapport avec le 5ème Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD 5) fixé pour 2015.  

À l’horizon 2030, les attentes de la communauté internationale seront encore plus ambitieuses. Les orientations internationales suggèrent la fédération des efforts vers l’élimination des décès évitables des mères et des nouveaux nés avec les objectifs spécifiques de réduire d’ici 2030 la mortalité maternelle au niveau mondial à moins de 70 pour 100 000 naissances vivantes et la mortalité néonatale à 12 pour mille naissances vivantes au niveau mondial.

Il s’agirait au Maroc de réduire d’ici à 2030, le taux de mortalité maternelle à 36 décès pour 100 000 naissances vivantes et le taux de mortalité néonatale à 12 pour 1000 naissances vivantes.

Il s’agira également de réduire la disparité entre le milieu urbain et le milieu rural. En effet, le ratio de la mortalité maternelle s’élève à 111,1 décès maternels pour 100.000 NV pour le milieu rural contre 44,6 pour le milieu urbain.

Le Système de Surveillance des Décès Maternels vient ainsi appuyer les efforts aux niveaux national et régional, en tant qu’outil de renforcement du pilotage et de gouvernance pour contribuer à la réduction des iniquités entre les milieux et l’amélioration de qualité des prestations offertes.

Le système de surveillance permet de disposer de données fiables et en temps réel sur les décès maternels, d’améliorer les programmes de santé maternelle et la qualité des soins et de renforcer la coordination à tous les niveaux en vue de réduire les décès évitables.

L’UNFPA a appuyé le Ministère de la Santé pour introduire le Système de Surveillance, instaurer les instances nationale et régionale, élaborer des rapports nationaux et régionaux, informatiser du système et conduire les enquêtes confidentielles. Le Fonds continuera à accompagner le gouvernement dans le processus de redynamisation et le renforcement du Système de Surveillance des Décès Maternels en vue d’atteindre Zéro décès maternels évitables.