Actualités

Un nouveau guide pratique du mariage des personnes en situation de handicap mental

26 Juin 2018

Le Centre National Mohammed VI des handicapés a organisé une journée de communication pour la diffusion du guide pratique du mariage des personnes en situation de handicap mental.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’un projet mené avec l’appui de UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la Population. Ce projet vise à améliorer l'accès aux services généraux de santé sexuelle et reproductive et de mettre en place des mesures de prévention et de lutte contre la violence basée sur le genre, en particulier chez les jeunes personnes en situation de handicap.

Selon l’enquête nationale réalisée sur le handicap au Maroc en 2014, un ménage sur quatre compte en son sein au moins une personne en situation de handicap. Selon cette même enquête, les personnes en situation de handicap mental représentent le quart de la population en situation de handicap.

Le Maroc est fortement engagé pour protéger, promouvoir et réaliser les droits des personnes en situation de handicap. Le Royaume s’engage également à prendre des mesures pour éliminer la discrimination à l’égard des personnes handicapées dans tout ce qui a trait au mariage, à la famille, à la fonction parentale et aux relations personnelles.

Cependant, les personnes en situation de handicap, en particulier les personnes en situation de handicap mental sont confrontées à des difficultés pour jouir pleinement de leurs droits de se marier et de fonder une famille et de décider librement du nombre de leurs enfants et de l’espacement des naissances.

Au Maroc, une personne en situation de handicap sur deux pense que sa situation matrimoniale actuelle (célibat, divorce) est due à sa situation de handicap. Les personnes en situation de handicap ont par ailleurs un accès limité à l’éducation, à l’information et aux services de santé sexuelle et reproductive. Cette réalité est d’autant plus préoccupante quand on sait que les femmes et les filles en situation de handicap mental sont les plus vulnérables à la violence, y compris la violence sexuelle.

Le Centre National Mohammed VI des handicapés et UNFPA ont ainsi uni leurs efforts afin de renforcer au sein des structures spécialisées les systèmes de prévention et de prise en charge en matière de santé sexuelle et reproductive et de violence basée sur le genre parmi les jeunes en situation de handicap mental.

Le Centre et le Fonds agissent ensemble également pour l’inclusion sociale des jeunes en situation de handicap mental, promue à travers les habiletés de vie ainsi que les activités culturelles, éducatives et sportives.

Ces actions s’inscrivent dans le cadre du projet que le CNMH et UNFPA mènent conjointement afin de prévenir et prendre en charge les risques et besoins des personnes en situation de handicap mental en matière de santé de la reproduction et de violence basée sur le genre.

Ce projet qui bénéficie de l’appui de l’initiative mondiale « We Decide », vise également à lutter contre toutes les formes de discrimination fondées sur le handicap et le genre, et favorise l’inclusion sociale des personnes en situation de handicap mental.