Vous êtes ici

La DGAPR et UNFPA donnent le coup d’envoi à la Phase III de l’opération SALAMA au Maroc

Rabat, le 24 avril 2020 – La Délégation Générale à l'Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR) et l’UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la Population, lancent conjointement la Phase III de l’Opération SALAMA, pour agir auprès des détenus les plus à risque, face à la pandémie du COVID-19.

Cette action s’inscrit dans le cadre du partenariat entre la DGAPR et l’UNFPA mettant en œuvre un programme à multiples composantes portant sur la réinsertion et l’accompagnement des jeunes détenus et également sur la protection de la santé et la sécurité des détenus, notamment les femmes, pour empêcher la propagation du Coronavirus dans les établissements pénitentiaires.

Ainsi, l’UNFPA a mis à disposition de la DGAPR des “Salama Kits” pour l’hygiène et la prévention du COVID-19, qui vont être distribués aux détenus en situation de vulnérabilité, en particulier les femmes enceintes et allaitantes et les femmes souffrantes de maladies chroniques. Ces kits vont être distribués dans onze établissements pénitentiaires de Tanger, Tétouan, Ouazzane, Arjat, Tiflet, Bourkaiz, Toulal, Ain Sbaa, Sefrou, Berkane et Ben Slimane.  Chaque kit est composé de produits d’hygiène qui aideront à répondre aux besoins spécifiques des personnes les plus vulnérables dans ce contexte de crise.

Dans le même cadre des « kits institutionnels » composés de matériel de prévention seront également distribués dans 62 établissements, dont les prisons locales de Ksar El Kebir et de Ouarzazate touchées par le COVID19 et ceux accueillant les mineurs et ce, pour faciliter la mission des fonctionnaires des établissements pénitentiaires en particulier ceux de l’administration, du département social et sanitaire.