Vous êtes ici

UNFPA et les associations des sages-femmes appellent pour plus d’investissement dans la profession

Rabat, le 5 mai 2020 – A l’occasion de la journée internationale de la sage-femme célébrée aujourd’hui, UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la Population, lance un communiqué conjoint avec l’Association Marocaine des Sages-Femmes et l’Association Nationale des Sages-Femmes du Maroc pour rendre hommage au travail héroïque de ce corps de métier et appeler pour plus d’investissements dans la profession.

Pilier des services de santé sexuelle et reproductive, la sage-femme conseille, surveille et prend en charge la femme avant et durant sa grossesse. La sage-femme est également un acteur clé lors de l’accouchement et après la naissance. Cette professionnelle contribue activement aux efforts nationaux de planification familiale, de lutte contre les infections sexuellement transmissibles et de détection des cancers féminins.

Devant la flambée de la pandémie du Coronavirus (COVID-19), la sage-femme démontre au même titre que tous les professionnels de santé, son engagement indéfectible pour sauver de nombreuses vies, en mettant à risque la sienne.

La sage-femme joue ainsi un rôle crucial dans la réduction de la mortalité et de la morbidité maternelle et infantile et contribue par-là à la réalisation des Objectifs de Développement Durable.

Pour y parvenir à l’échéance de 2030, il est nécessaire d’investir dans les effectifs de sages-femmes afin que toutes les femmes et les nouveau-nés aient accès aux soins et de renforcer leurs capacités pour offrir un service de qualité, dans le respect et la dignité.

Les sages-femmes doivent également s’appuyer sur une réglementation qui reconnait le rôle de la profession, clarifie ses responsabilités et définit les prérogatives qui lui sont attribuées.

Au Maroc, l’année 2020, désignée comme année internationale des sages-femmes, a été couronnée par l’approbation par le Conseil du Gouvernement du décret d’application de la loi 44/13 relative à l’exercice de la profession sage-femme.

UNFPA et les associations professionnelles des sages-femmes se félicitent de cette avancée, fruit d’une étroite collaboration avec le Ministère de la Santé, et s’engagent pour continuer sur cette lancée en vue de concrétiser le projet de création de l’Ordre National des sages-femmes, qui permettra de concilier le mieux entre qualité de prestations, protection des femmes et autonomie des sages-femmes.